RISQUES ACCIDENTELS

ANALYSE DE RISQUES

ANALYSE DE RISQUES

L’analyse des risques d’un process industriel est une des composantes fondamentales de la politique de prévention des risques accidentels. Elle est essentielle à la réussite d’un projet que ce soit en terme économique ou environnemental. Sa réalisation nécessite de mettre en œuvre une démarche structurée systématique en s’appuyant sur des méthodes adaptées aux caractéristiques des installations à étudier et au niveau de détail recherché.

Il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » méthode d’analyse des risques. Certaines d’entre elles peuvent être tout à fait complémentaire.

La méthode APR (Analyse Préliminaire des Risques) est réservée à une analyse de premier niveau sur des installations peu complexes (exemple : entrepôt logistique) ou non précisément définies (études en phase d’avant-projet par exemple).

Le module A de MADS-MOSAR (Méthodologie d’Analyse de Dysfonctionnement des Systèmes – Méthode Organisée Systémique d’Analyse des Risques) est une APR évoluée : décomposition en sous-système, identification systématique des sources de dangers, représentation des évènements non souhaités sous forme de boites noires, connexion des boites noires pouvant influer les unes sur les autres pour établir des scénarii… Le module B consiste à faire une analyse détaillée et complémentaire des dysfonctionnements techniques et opératoires identifiés dans le module A.

Les méthodes AMDEC et HAZOP sont centrées sur des sous-systèmes bien précis. La méthode HAZOP (HAZard  et OPerability) est adaptée à des systèmes thermo-hydrauliques (process industriels dans la chimie, la pharmacie, le pétrole et le gaz…) tandis que la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de la Criticité) est utilisée sur des installations techniques bien délimités (machines, installations électriques, etc.). Cependant, bien que très pertinentes, ces deux méthodes ne permettent pas d’avoir une vision croisée des évènements redoutés possibles (combinaison simultanée de plusieurs défaillances) et de leurs conséquences. Elles doivent être complétées par d’autres méthodes telles que les analyses par arbre de défaillance, par arbre d’évènements ou les deux combinées (nœud-papillon).

La réussite d’une analyse de risques dépend non seulement de la bonne connaissance de la méthode mais surtout de la capacité de l’animateur à poser les bonnes questions afin de s’assurer qu’aucun risque ne soit écarté à priori par le groupe de travail.


NOTRE OFFRE DE SERVICE

– vous accompagner dans une démarche d’analyse des risques complète : choix de la méthode, animation des groupes de travail, formalisation et restitution des résultats…. Les méthodes que nous maitrisons sont les suivantes : APR (Analyse Préliminaire des Risques) / PHA (Préliminary Hazard Analysis) ; HAZOP (HAZard  et OPerability), AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de la Criticité) / FMECA (Failure Modes, Effects and Criticality Analysis) ; Arbre de défaillances / FTA (FaultTree Analysis) ; Arbre d’évènements ou arbre des conséquences / Event Tree Method, MADS-MOSAR (Méthodologie d’Analyse de Dysfonctionnement des Systèmes – Méthode Organisée Systémique d’Analyse des Risques), Nœud papillon / Bow tie ; Evaluation Quantitative des Risques (QRA)

– réaliser des évaluations précises des conséquences des phénomènes dangereux au travers de modélisations ;

– vous former aux différentes méthodes.

Nous consulter